Cooperative culturelle ; Cooperative multimédia
Jamana Contact   Imprimer
 
 

BASSIN DU FLEUVE NIGER

Une structure au secours du fleuve  

Le fleuve Niger traverse le Mali sur plus de 1750 km . Tout le long de son trajet, des populations sont installées qui vivent de la pêche, du maraîchage…

Il est à la fois un facteur d’intégration et de développement économique et socio- culturel (transport, agriculture, la pêche, fourniture d’électricité)

Mais, aujourd’hui, le fleuve est menacé par l’ensablement et la pollution. Pour y remédier, le gouvernement du Mali a mis en place depuis 2004, l’Agence pour la protection du fleuve Niger. Selon M. Aghatam Ag Alhassane, directeur de ladite agence, «  un vaste programme d’information et de communication sera mis en œuvre pour la visibilité et la lisibilité des actions ». La mission de l’agence est la préservation et la protection du fleuve dans ses écosystèmes aquatiques et terrestre en vue de mieux sécuriser la ressource qui représente ce fleuve, moteur de notre développement.

De sa création à nos jours l’agence a effectué quelques activités entre autres, la réalisation de quelques études sur la protection des berges, des travaux de nettoyage du fleuve par rapport à la jacente d’eau dans les secteurs de Bamako, Koulikoro, de Baguineda et de Ségou, la protection et la réhabilitation des berges de Gao au nord, à Mopti au centre et à Markala dans le delta central.

Une autre étude est en cours pour protéger le village de Diafarabé dans la région de Mopti qui est sérieusement menacé par l’érosion hydrique.

Une mission d’experts a récemment sillonné les villages et fractions des communes de Hamzakoma, Séréré, Rharous et Banikane dans le cercle de Gourma Rharous et la rive gauche du fleuve dans la commune de Ber, cercle de Tombouctou afin d’informer les communautés sur le démarrage et le contenu du nouveau programme de lutte contre l’ensablement dans le bassin du fleuve Niger. L’ensablement freine la période de navigabilité sur le fleuve par les bateaux de la Compagnie Malienne de navigation, lesquels jouent un grand rôle dans le désenclavement des régions de Tombouctou et de Gao.

Selon Mr Aghatam, « des difficultés demeurent pour mener à bien les missions que l’agence s’est assignées ». Ces difficultés ont pour noms : la non visibilité de l’agence et la très faible mobilisation de financement.

 

Saïbou Traoré

Tombouctou

 

 

Archives

Accueil
Dans ce site web vous trouverez :
 

 

 

 

 

 
:: JAMANA : Coopérative Culturelle Multimédia AV. Cheick Zayed - Porte 2694 - Hamdalaye Bamako Mali ::
Tél. 00(223) 229 62 89 - Fax : 00 (223) 229 76 39 - http://www.jamana.org