Cooperative culturelle ; Cooperative multimédia
Jamana Contact   Imprimer
 
 

Les banques de céréales déjà vides !

Quelque semaines seulement après son lancement à grand renfort de tam-tam, l’opération Banques de céréales initiée par le président de la république afin d’atténuer les effets de la crise céréalière, a déjà atteint ses limites. Pour cause, face à l’énormité de la demande, la plupart des banques de céréales sont déjà en rupture de stock. Pis, leur ravitaillement n’est pas pour demain.

Manger à sa faim est désormais un luxe au Mali. Ceci d’autant plus que le prix des céréales a pris l’ascenseur sans que des mesures énergiques ne soient prises pour dissuader les spéculateurs. Ce qui est davantage inquiétant, c’est que la cherté ne concerne plus exclusivement le riz, elle touche maintenant l’ensemble des céréales. Le mil, tout comme le maïs, le haricot ou le fonio, des céréales consommées en grande quantité par le malien moyen sont devenues tous inabordables. Pourtant, le gouvernement avait anticipé pour empêcher que les populations ne subissent pas cette sinistre loi du marché suite à la pénurie en cours.

Il avait alors exonéré d’impôts et de taxes les importateurs de céréales. Malgré cette faveur accordée à quelques opérateurs économiques triés sur le volet, les prix n’ont pas du tout baissé. Tout au contraire, ils ont ‘’galopé’’ l’ascenseur au grand dam des chefs de famille. Pour mieux servir les populations menacées de famine, le gouvernement, de nouveau, à travers le commissariat à la sécurité alimentaire a procédé à la distribution gratuite des céréales et la vente subventionnée de céréales. Ce qui a valu l’implantation d’une centaine de banques de céréales (exactement 178) à travers le pays. Malheureusement, à peine mise en œuvre, cette nouvelle mesure incarne déjà tous les signes du désespoir pour des raisons fort simples à comprendre. Primo, la plupart des banques sont déjà ‘’en panne sèche’’, car manquant de céréales pour se mettre ‘’en route’’ en faveur des populations nécessiteuses. Secundo, pour acquérir des céréales dans les dites banques, il faut se lever le matin de très bonne heure, mais jouer surtout des coudes et des hanches.

Tertio, certaines procèdent au rationnement, avec un quota de 5kg par famille. Dérisoire non ?

SY

Archives

Accueil
Dans ce site web vous trouverez :
 

 

 

 

 

 
:: JAMANA : Coopérative Culturelle Multimédia AV. Cheick Zayed - Porte 2694 - Hamdalaye Bamako Mali ::
Tél. 00(223) 229 62 89 - Fax : 00 (223) 229 76 39 - http://www.jamana.org